loolou
loolou loolou
Loolou

Le Progrès : Soy de Cuba , la perle des Caraïbes


Le 23 mai, cette comédie musicale «muy caliente», qui sent bon l’exotisme et la rumba, fera escale à la Bourse du Travail, à Lyon. Rencontre avec ses danseurs et musiciens à la Havane.



Dans la petite cour carrée de ce solar décrépi de la vieille Havane, Chino, l’un des deux chorégraphes, marque le rythme, à l’aide de sandales en bois. Madera, le percussionniste et chanteur, le suit à la conga. Sous le regard amusé des habitants, Ayala, Dieser, Cheila et les autres entament les premiers pas d’une savoureuse rumba… Scène presque originelle dans ce décor de carte postale à faire se dresser les poils de plaisir.

Un casting 100 % cubain

Une remise en jambes en douceur pour la troupe qui repartira, début avril, en tournée européenne, avec la comédie musicale Soy de Cuba. Treize danseurs, huit musiciens 100 % cubains, investis dans cette production française (lire par ailleurs) qui a déjà accueilli plus de 500 000 spectateurs depuis son lancement, en 2011.

« Quand ils ne travaillent pas avec nous, ils sont engagés sur d’autres projets. Cela fait presque un an qu’on ne l’a pas jouée. Ils doivent retrouver leurs marques, se réhabituer les uns aux autres », remarque le producteur Nicolas Ferru. « Ils doivent aussi se familiariser avec les modifications qu’on a apportées : de nouveaux éléments de choré, un nouveau morceau… À chaque fois, on essaie de renouveler le spectacle ». Pas de quoi troubler les artistes qui affichent un sourire et une facilité d’exécution désarmants. Et pourtant, le rythme est dense : showcase le soir, à la Flauta Magica, le bar du directeur musical Rembert Egües, sur le Malecon. Shooting, le lendemain, sous un soleil de plomb, sur le toit-terrasse d’un immeuble de La Havane. Répétitions au Conjunto folklorico nacional de Cuba. Tournage d’un clip pour le nouveau single du spectacle… Un marathon qui va s’intensifier en mars à mesure que la première date européenne approche. Le 23 mai, la troupe sera de passage à la Bourse du Travail, pour vous livrer Cuba sur un plateau. Attention sabor !

Céline Bally